Cambounet-sur-le-sor. Malaise avec le transporteur de produits toxiques


Un important dispositif de sécurité a été introduit ce mercredi matin, nécessitant la suspension de la circulation sur la RN 126. Cela s’est produit après l’aide d’un chauffeur de camion, peu avant 11 heures du matin. Victime d’inconfort, il s’est arrêté le long de la route entre un endroit appelé « En Toulze » (commune de Cambounet-sur-le-Sor) et l’accès à Dicosa. Son alarme l’inquiétait lorsqu’il découvrit qu’il transportait des marchandises dangereuses. Son inconfort est lié à l’odeur d’un récipient contenant 20 litres de produit qui a fui; la palette transportant les canettes se détacherait légèrement pendant le transport.

Immédiatement, du matériel d’urgence a été envoyé sur les lieux: une ambulance pour secourir le transporteur, qui a été transportée à l’hôpital du Pays d’Autan, un véhicule de secours routier pour marquer l’incident avant l’arrivée de la police; un camion de pompiers et deux véhicules technologiques à haut risque.

Contenus, Table des matières, Contenus de la page

Détergent nocif par inhalation

La circulation sur la RN 126 a été bloquée dans les deux sens avec l’arrivée des genres des maîtres kendars motorisés de Castres, des brigades Labruguière et Puylaurens.

Il existe également une vingtaine de pompiers des centres de secours de Castres, Puylaurens et Albi, dont quatre spécialistes des risques techniques. Ils portaient des vêtements accessoires, une combinaison et un masque à cartouche. «Ils isolent le produit et éliminent ses risques», a expliqué le capitaine Cyril Andrieu, chef du Albi Rescue Center, expert des risques chimiques.

Le produit à l’origine de l’événement est le Deptil G4, un biocide composé spécifiquement de chlorure d’alkyldiméthylbenzylammonium et de glutaraldéhyde. Il est corrosif, nocif par inhalation. Il est utilisé pour l’entretien des surfaces et est destiné aux entreprises spécialisées dans l’industrie alimentaire. Il est fourni par un chauffeur d’Eychenne, qui était en tournée de livraison dans les magasins du quartier commerçant de Mélou.

L’opération accélérée s’est terminée à midi. Après un quart d’heure, la RN 126 a été rendue à ses utilisateurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*