Communes de Thier: Éric Boucourt donne la priorité à la lutte contre la mobilité des jeunes et le chômage


Plus de trois mois après le premier tour des élections municipales, Éric Boucourt et ses camarades en exercice ont dû retourner au combat. Le meneur de la liste Mieux vivre de Thiers, deuxième du premier tour derrière Stéphane Rodier de Génération Thiers, est confiant dans ses objectifs d’après-crise, qu’il détient désormais en situation d’urgence à Thiers.

Que pensez-vous de l’organisation du deuxième tour le dimanche 28 juin?

Nous nous sommes abstenus au premier tour car nous avons envoyé un message contradictoire aux électeurs. Cela a faussé le scrutin. Les abstentions ont plus que doublé depuis 2014 et si nous y regardons de plus près, nous perdrons le plus. Il y a plusieurs raisons à cela, et en particulier les craintes de plus de personnes âgées qui n’ont pas déménagé,

Maintenant, la campagne est difficile. Le porte à porte est compliqué avec un masque. Nous avons eu une réunion publique, le marché est resté longtemps fermé … Pour ce second tour, nous n’avons de toute façon pas le choix. Cette campagne est nouvelle et difficile pour les trois listes.

Stéphane Rodier appelle à une mobilisation générale pour « changer radicalement la ville »

La crise sanitaire a-t-elle changé votre programme?

Pas vraiment, cela a juste renforcé nos objectifs. En matière de santé, l’accord local de santé et de prévention sera mis à jour. Un changement doit être fait dans l’organisation de la ville elle-même. Au niveau local, les opportunités de gestion de leurs stocks sont meilleures. Nous l’avons vu déguisé: l’autorité nationale ne peut pas tout contrôler. Il est essentiel de s’appuyer sur les municipalités et les communautés municipales. Nous voulons également poursuivre le projet de centre de santé, mais avec des médecins embauchés! Et nous avons déjà des gens intéressés.

En termes d’emploi, la ville, la communauté municipale, la CCI et les organisations professionnelles doivent être coordonnées afin de soutenir réellement les entreprises et les indépendants. Il faut aussi sauver ce qui peut encore être du tourisme, et il va commencer par la réouverture de la rue François-Mitterrand le plus tôt possible, comme cela aurait dû être le cas il y a si longtemps. Nous avons également donné la priorité à l’emploi des jeunes. C’est pourquoi nous voulons renforcer des structures comme Actypoles, créer de nouvelles activités pour elles et pas seulement qu’elles passent derrière les représentants des espaces verts!

Une aide supplémentaire exceptionnelle sera fournie aux organisations sans but lucratif concernées.

Enfin, nous voulons nous concentrer sur la prévention de la violence domestique pour une meilleure unité. Ils doivent être détectés dès que possible pour éviter tout dommage. Cela doit passer par une coordination efficace entre le maire, l’éleveur de rennes, le procureur et les organisations d’aide aux victimes afin de créer un vaste réseau avec tous les acteurs concernés. L’ordre public est le principal objectif du maire.

Nous fournissons également une assistance supplémentaire exceptionnelle aux associations à but non lucratif qui ont subi des dommages. Notre effort est également de créer un ou plusieurs emplacements accessibles, tels que des emplacements tiers, avec le centre de télétravail. Nous voulons essayer un enseignement à distance plus élevé et créer un Fablab.

Au premier tour, Éric Boucourt a remporté 31,52% des voix.

Quelle est votre position sur le prix?

C’est à côté de l’assiette. Ils disent avoir fait la recherche, mais ils ont recherché la réponse avant de connaître la question. Si vous souhaitez organiser les transports en commun dans les zones industrielles, les employés devront payer des bus vides! L’habitat est trop fragmenté, les horaires d’ouverture des entreprises sont trop différents … Et les salariés ne vont pas directement dans les entreprises! Ils déposent leurs enfants à l’école, etc. Il s’agit d’ignorer la vie de vraies personnes.

Nous voulons des bus gratuits pour les jeunes et les demandeurs d’emploi.

Les besoins les plus urgents doivent être satisfaits de la manière la plus utile. Et pour nous, la priorité est à ceux qui ne peuvent pas bouger. Nous voulons des bus gratuits pour les jeunes et les demandeurs d’emploi. Dans toutes les villes où les bus sont gratuits, le nombre de visiteurs a augmenté. Et il y a tellement de ces gens qui ne prennent plus leur voiture.

Taxe de transport: Il y a un désaccord croissant entre la communauté municipale et l’Association des transports mixtes Thier

Quelle place pensez-vous que la ville de Thiers devrait être à Thiers Dore et Montagne?

Thiers doit être vrai. Nous devrions être la locomotive, mais jusqu’à présent, nous avons tiré. J’ai rencontré le président pour voir si nous pouvions nous mettre d’accord sur nos qualifications, notamment dans le secteur du tourisme, et je n’hésiterai pas à me présenter si je le juge nécessaire.

Si vous êtes choisi, quelle est la première chose que vous définissez?

Tout d’abord, construisez une équipe qui fonctionne tout de suite! Par la suite, il y a des urgences, comme sauver la saison touristique, identifier tous les bâtiments suspects, publier des avis d’experts et des avis officiels, car c’est vraiment un concours … Et, bien sûr, rouvrir la rue François-Mitterrand, si ce n’est pas déjà fait, c’est sûr!

Entretien avec Lisa Puechagut

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*