définition du transport maritime et synonymes du transport maritime (France)


Colombo Express, porte-conteneurs

220px Astor cruiseship

bateau de croisière Astor

220px Le Danielle Casanova

transport maritime est le principal mode de transport des marchandises (transport maritime commercial).

Le transport de personnes par mer a perdu beaucoup d’importance en raison du développement de l’aviation commerciale; il reste significativement dans seulement deux voies importantes du marché: les jonctions courtes et les croisières.

On peut ajouter à cela la perfection des expéditions scientifiques et des compétitions sportives, qui ne sont cependant pas strictement de la circulation.

Le transport maritime est de nature internationale, sauf parfois dans ses opérations de cabotage au large des côtes du pays ou à travers des archipels.

Le transport maritime consiste principalement en la circulation de marchandises ou de personnes par mer, bien que le transporteur puisse parfois prendre en charge le pré ou le post-itinéraire de la route (placer le conteneur chez l’expéditeur et l’acheminer, par exemple dans un port). Un tel voyage est couvert par un connaissement dans le cadre d’un itinéraire régulier ou par une charte-partie dans le cadre d’un service de transport (par exemple, lorsque les tonnages sont élevés).

Selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, 50 000[[[[1] les navires ont fait le tour du monde en 2012, faisant du transport maritime le mode de transport le plus important du commerce mondial en termes de capacité. Plus de 8,7[[[[2] Des milliards de tonnes passeront ainsi par la mer (en 2011), assurant 90% du trafic mondial. En 2012, le transport maritime mondial représentera un marché de 1,5 billion d’euros[[[[1]. En 2015, il représentait 80% du commerce mondial[[[[3],[[[[4]. Malgré le ralentissement provoqué par la crise économique, ces marchés devraient continuer de croître pour atteindre 2 000[[[[1] milliards en 2020.

Ce mode de transport couvre la plupart des matières premières (pétrole et produits pétroliers, charbon, minerai de fer, céréales, bauxite, alumine, phosphates, etc.). Outre ce transport en vrac, il couvre également le transport de produits préfabriqués sous forme d’emballages, de caisses, de palettes, de barils, communément appelés marchandises diverses ou « diverses » (fret général En anglais).

Le trafic maritime remonte loin, donc dès que les gens ont pu creuser dans les jardins, assembler les morceaux de bois; il a compris que la voie d’eau pouvait être utilisée pour transporter des personnes et des marchandises. Une navigation très précoce est née, des rames (qui caractérisent l’ère primitive) et des naufrages XVe siècle et XVIe siècle furent les premières aides à la navigation, puis les voiliers furent finalement basés sur des XVIIIe siècle, qui est également considéré comme le siècle des grandes découvertes.

La structure en acier a en effet remplacé les structures de navire en bois. James Watt a découvert la machine à vapeur et ses améliorations, l’hélice et la turbine, ont permis à des navires rapides et durables d’exister.

A cette évolution, il faut ajouter une étape importante caractérisée par l’apparition d’une boussole et d’un gouvernail. Suite à la découverte de bâtiments considérés comme neufs, le transport maritime est devenu un outil de plus en plus important pour le commerce et les industries émergentes, compte tenu de l’énorme quantité de marchandises transportées.

conteneurs maritimes[[[[Éditer | changer le code]

Depuis le milieu des années 60, un nouveau marché du transport maritime s’est développé: le marché des conteneurs maritimes. Dans un format standardisé: 20 ou 40 pieds, ces «caisses» ont connu un boom fulgurant qui révolutionne à la fois le mode de transport et l’ensemble de la chaîne logistique du fournisseur à l’utilisateur final. Le transport routier, ferroviaire et même aérien s’est adapté pour faire de ces caisses une «unité de transport intermodal». Une fois les marchandises remplies dans le conteneur, elles ne sont plus traitées que par leur destinataire final. Par conséquent, seul le conteneur est manipulé, minimisant ainsi les perturbations de charge.

Les conteneurs spécialement conçus pour une manipulation, un stockage et un transport aisés présentent rapidement plusieurs avantages:

  • moins de dommages et de bris;
  • moins de pertes et de vols (sans être visible, les marchandises ne tentent plus!);
  • réduire les coûts en améliorant la productivité pendant le chargement: les navires sont chargés et déchargés plus rapidement, donc cela prend moins de temps dans les ports (le navire dans le port est le centre de coûts et le centre d’entrée offshore).

Le transport de conteneurs s’effectue de plus en plus à l’aide de porte-conteneurs fixes spécialisés. Les vis sont disposées en alvéoles, en alvéoles réelles, et le système de rails permet de guider les conteneurs par coulissement.

La véritable course géante a commencé à atteindre aujourd’hui avec des navires capables de charger 20 000 équivalents à 20 pieds.

Cette concurrence du gigantisme est susceptible de se terminer en vapeur, ces navires deviendront difficiles à produire de manière rentable et seront déplacés de nombreux ports européens ou autres en raison de la faible profondeur ou de la nourriture insuffisante.

La flotte marchande mondiale se compose de différents types de navires. Le tableau suivant montre la répartition de la flotte entre ces différents types[[[[5]. Début 2007, la flotte mondiale, pour la première fois sur des navires de plus de 1000 tpl, dépassait le milliard de tonnes de port en lourd (tpl) et atteignait 1,04 milliard de tpl[[[[6].

à , avec un tonnage total de 1 276 millions de tonnes de capacité de transport, transportant 7,84 milliards de tonnes de marchandises en 2009[[[[7].

Chiffres en début d’année en milliers de tonnage (tpl)
Principaux types de navires 2003 2004 2005 variation
2004-2005
(%)
des milliers de
TPL
% des milliers de
TPL
% des milliers de
TPL
%
Nombre total de transports de marchandises 180 884 21,4% 186 177 21,8% 191113 22,3%
Navires de charge polyvalents 97 185 11,5% 94768 11,1% 92048 11,3% -2,9%
cargo 82793 9,8% 90462 10,6% 98064 10,9% 8,4%
Proomunpidikkeet 906 0,1% 947 0,1% 1001 0,1% 5,7%
Transport total en vrac 924127 73,8% 953028 75,4% 999 870 74,8%
Vraquiers dont: 300 131
12612
287519
35,6%
1,5%
34,1%
307661
12 110
295551
35,9%
1,4%
34,5%
320584
9695
310889
35,8%
1,1%
34,7%
4.2
-19,9
5.2
Pétrolier 304396 36,1% 316759 37,0% 336156 37,5% 6,1%
Gaz de calorie 19469 2,3% 20947 2,4% 22546 2,5% 7,6%
Transport total spécial 39355 4,8% 25430 2,8% 25444 2,9%
pétroliers chimiques 8027 1,0% 8004 0,9% 8290 0,9% 3,6%
Navires à passagers 5495 0,7% 5561 0,6% 5589 0,6% 0,5%
autre 25833 3,1% 11865 1,3% 11565 1,4% -2,5%
Au total 844235 856974 895 843 4,5%

Armateur
C’est une personne qui se livre au transport maritime. Qu’il soit propriétaire, transporteur ou simple affréteur, c’est-à-dire propriétaire du navire, son travail consiste à transporter la marchandise du point A au point B par voie maritime, dans les délais et en bon état. . Pour faire fonctionner son entreprise, il interagit avec de nombreux autres intervenants:

  • transitaires ou agents qui agissent comme intermédiaires ou agents entre les expéditeurs et les transporteurs;
  • poupe effectuant des opérations portuaires;
  • sociétés de remorquage et de direction;
  • les assureurs maritimes qui assurent le navire, la cargaison et prennent la responsabilité en cas d’accident (P&I club de protection et d’indemnisation).
Dans les ports où il n’est pas installé, l’armateur confie à toutes ces tâches un courtier maritime.
Agent de fret
Il est le représentant du propriétaire, accomplissant les formalités administratives et s’occupant de tous les besoins du navire avant son arrivée et au port (remorqueurs, pilotes, réparations, relations avec l’administration maritime), etc.), des besoins de l’équipage (subvention, contrôles médicaux, etc.) et de la gestion du fret. La réglementation oblige les navires à avoir un représentant désigné sur place[[[[8].
transitaire
Intermédiaire, professionnel qui organise librement et indépendamment tout ou partie du transport pour le compte de l’expéditeur ou du destinataire. Il est responsable de ses erreurs. Il met en place et coordonne le transport avec les sous-traitants de son choix, il est responsable des erreurs de ses sous-traitants, mais pas plus qu’eux. Il est responsable de l’obligation de résultat, il est présumé responsable et la responsabilité pour non-responsabilité lui incombe. Il peut fonctionner dans différents modes de transport, par voie terrestre, aérienne et maritime.
Transporteur polyvalent non-plateforme (ou NVOCC)
C’est une invention de la pratique américaine de localiser cet opérateur selon le contenu (variable) du contrat entre la compagnie maritime et le transitaire.[[[[9].
Opérateur de navire
C’est une entreprise qui fournit (fournitures, tabac, alcool, produits alimentaires et toute autre demande spéciale.) Navires.
courtier maritime
Shipbroker, en anglais, est un professionnel qui travaille entre deux sociétés pour acheter / vendre un nouveau navire (par exemple entre une compagnie maritime et un chantier naval) ou un navire d’occasion (entre deux armateurs), ou un navire transportant des marchandises à affréter (affrètement) et possédant probablement cette demande. entre le navire. Il «rassemble les parties» mais les aide également à négocier, à conclure un accord et même à continuer de mettre en œuvre l’accord. Il existe un autre type de courtier maritime en France. Créée par Colbert, supprimée en 2003 pour cause de libre concurrence, un courtier maritime, un interprète, un opérateur naval «conduit» des navires en douane, s’occupe donc de diverses formalités douanières et fiscales liées à un navire étranger débarquant dans un port français. Il est maintenant appelé le « devoir du navire ».

trafic de marchandises[[[[Éditer | changer le code]

  • Pääjärjestys armateurs transport de marchandises:


Cependant, cet investissement devrait être inversé dans les années à venir après l’annonce surprise de Maersk de quitter le transport maritime à moyen terme pour se concentrer sur d’autres activités jugées plus rentables, telles que les services offshore.[[[[11].

Croisières[[[[Éditer | changer le code]

  • Classement des compagnies de croisière[[[[12] :


Canada[[[[Éditer | changer le code]

France[[[[Éditer | changer le code]

en Iran[[[[Éditer | changer le code]

au Koweït,[[[[Éditer | changer le code]

Maroc[[[[Éditer | changer le code]

En suisse[[[[Éditer | changer le code]

Au niveau international[[[[Éditer | changer le code]

Convention de Bruxelles[[[[Éditer | changer le code]

La Convention de Bruxelles a été signée le 25 août 1924 et est entrée en vigueur le 2 juin 1931.

Durée de l’accord de transport maritime[[[[Éditer | changer le code]

Il est valable du chargement au déchargement. Cette convention établit la séparation légale des transports. Ainsi, le routage terrestre avant et après est exclu de son champ d’application.
Par conséquent, nous ne pouvons prendre la responsabilité du transporteur qu’au stade de l’expédition.

Responsabilité de la compagnie maritime[[[[Éditer | changer le code]

En vertu de la Convention de Bruxelles, le transporteur a une présomption de responsabilité pour les dommages aux marchandises. Dans ce cas, le transporteur ne peut être libéré s’il prouve que le dommage est dû à une cause connue (incendie) et que cette cause apparaît dans le tableau des motifs d’exonération prévu par la Convention de Bruxelles (marchandises défectueuses); la faute cachée du navire; force majeure) et qu’il existe un lien de causalité (fumée) entre cette cause (incendie) et les dommages.

portée[[[[Éditer | changer le code]

La Convention de Bruxelles ne s’applique au transport maritime que sur la base d’un connaissement (B / L), elle exclut donc l’accord sur le transport maritime.
Elle exclut également le transport de ponts et le transport d’animaux vivants, les opérations de chargement et de déchargement qui ne sont pas effectuées par la grue du navire.

Règles de Hambourg[[[[Éditer | changer le code]

Le règlement de Hambourg a été signé le 31 mars 1978. Depuis son entrée en vigueur 1euh En novembre 1992, aucune marine importante n’a ratifié les règles de Hambourg.

Durée de l’accord de transport maritime[[[[Éditer | changer le code]

Il est valable de la réception de la marchandise à la livraison. La durée de l’accord est donc plus longue que dans la convention de Bruxelles. Il couvre non seulement la phase purement maritime mais aussi la phase terrestre et de transport avant et après.

Responsabilité de la compagnie maritime[[[[Éditer | changer le code]

En vertu des dispositions de Hambourg, le système de responsabilité d’un transporteur maritime est fondé sur la présomption de culpabilité. En cas de détérioration des marchandises de ce registre, le transporteur ne peut être dégagé de sa responsabilité que sur présentation d’une preuve que lui et son personnel ont pris toutes les mesures raisonnables pour éviter que l’événement ne cause le dommage. .

portée[[[[Éditer | changer le code]

Les règles de Hambourg, comme la Convention de Bruxelles, excluent tous les accords de transport maritime. Mais son champ d’application est également plus large que celui de la Convention de Bruxelles. Elle s’étend donc à:

  • tous les contrats de transport maritime avec ou sans connaissement;
  • transport sur le pont;
  • transport d’animaux vivants;
  • toutes les opérations qui ont lieu entre la prise en charge de la compagnie maritime et la livraison, selon lesquelles la société elle-même effectue ou non.

En outre, les règles de Hambourg s’appliquent non seulement entre les États signataires mais également à tous les accords:

  • dont le lieu d’exécution (port de chargement, déchargement, lieu de délivrance du document de transport) est dans l’État signataire;
  • où le document de transport contient les règles de Hambourg.

Les émissions de gaz à effet de serre[[[[Éditer | changer le code]

Le transport maritime est et restera probablement le mode de transport le moins polluant pendant longtemps par tonne de marchandises transportées sur de longues distances.

Mais selon l’ONU[[[[13], la flotte marchande mondiale émet 1,12 milliard de tonnes de dioxyde de carbone2 en 2007[[[[14], soit 4,5% des émissions mondiales (hors militaires, bateaux de pêche et bateaux de plaisance) ou, en comparaison, en 2006, correspond aux émissions totales de deux pays, comme la France[[[[15]. Cela fait du marchand une flotte 5e Émetteur de destination (bien que loin du vol[[[[16] autre source de CO2 en forte croissance). Cette estimation double ou triple les estimations précédentes. Début avril 2008, l’Organisation maritime internationale (OMI) a révisé Marpol VI, qui réglemente certains types de pollution causée par les navires (Marpol VI date de 1997, mais n’est entré en vigueur qu’en 2005).

Oxyde nitrique (N2O) Les émissions de diesel marins sont un puissant gaz à effet de serre, tout comme le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4); sa puissance calorifique est 265 fois supérieure à celle du CO2.

ICS (Chambre internationale de la marine marchande) reconnaît que les 60 000 navires qu’il représente représentent environ 10% des émissions de soufre et d’azote. Bien que les émissions terrestres aient fortement diminué depuis 1990, les émissions du transport maritime ont tellement augmenté qu’en 2015, à ce rythme, les seuls navires voyageant dans l’UE-25 émettront plus de SO2 que toutes les sources terrestres provenaient de l’UE-25[[[[17].

La recherche porte sur des modèles ou des prototypes de navires en verre ou de grands bateaux de plaisance et de navires marchands «Bateaux zéro carbone» (en termes d’émissions)[[[[18].

Particules très fines[[[[Éditer | changer le code]

L’Université de Rostock et le Centre allemand de recherche environnementale Helmholzzentrum München ont établi un lien sans ambiguïté entre les gaz d’échappement des cargos et certaines maladies graves. Au total, ils provoquent 60 000 décès par an et coûtent aux services de santé européens 58 milliards d’euros par an. Les carburants marins sont 2 700 fois plus toxiques que le pétrole routier. Cependant, le transport routier coûte 35 milliards d’euros par an en taxes sur les carburants, tandis que le transport maritime utilise des carburants en franchise de taxes.[[[[19]. Émissions de soufre et de CO2 la part du transport maritime est en constante augmentation, contrairement au transport routier. En 2015, les émissions du transport maritime international représentaient 3% des émissions totales de gaz à effet de serre et 4% des émissions de CO2 De l’UE[[[[20].

Des mesures dans la ville de Marseille ont révélé que l’air inhalé par les navires contient 70 fois plus de particules fines que dans les zones de la ville en dehors du port. La principale cause de niveaux très élevés de pollution par les navires est l’utilisation de fioul lourd comme carburant[[[[21].

Une campagne de mesure à Bastia en 2018 a révélé 75000 particules très fines par mètre cube à la source ou à l’arrivée des ferries, soit 37,5 fois plus de pollution qu’en temps normal, et lors de l’accélération du ferry Livourne-Bastia, un pic a été observé à 230000 particules très fines par mètre cube.[[[[22].

Utilisation de gaz naturel liquéfié[[[[Éditer | changer le code]

L’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) comme carburant au lieu du fioul lourd peut réduire considérablement les particules fines, les oxydes de soufre, les oxydes d’azote et le CO2. Mais cela représente un surcoût très important au niveau de l’investissement initial. Le 27 novembre 2018, le «Aida Nova» du groupe Costa Croisières est le premier bateau de croisière au GNL à naviguer; il est destiné au marché allemand. Fin octobre 2019, un nouveau navire propulsé au GNL, le «Costa Smeralda», sera livré pour des voyages en Méditerranée. Au total, huit navires de croisière au gaz naturel liquéfié seront lancés en 2018-2021, dont 66 navires en construction. CMA CGM a également déployé du gaz naturel liquéfié pour ses porte-conteneurs géants du futur: à l’été 2017, il a commandé neuf 22 000 bateaux TEU chacun, équipé d’un moteur GNL et disponible à partir de fin 2019[[[[23].

Le début de la sensibilisation dans les organisations internationales[[[[Éditer | changer le code]

13 avril 2018, dans le cadre 72e Comité de la protection du milieu marin (MEPC), 173 États membres de l’Organisation maritime internationale (OMI) se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport maritime[[[[24].

La stratégie vise, d’une part, à réduire les émissions par tonne-kilomètre des navires de 40% d’ici 2030 et, d’autre part, à réduire les émissions totales d’au moins 50% d’ici 2050 par rapport à l’année de référence 2008. Enfin, à partir de 2030, les nouveaux bateaux ne doivent plus émettre de CO22.

L’OMI est régulièrement critiquée pour avoir tiré des plantes afin de réduire les gaz à effet de serre. L’ONG Transparency International explique cette réticence avec l’impact significatif des armateurs sur l’organisation et le fonctionnement des paradis fiscaux; 52% de la flotte mondiale est immatriculée aux Bahamas, à Malte, au Panama, au Libéria et aux Îles Marshall. Ces cinq pays représentent également 43,5% du financement de l’organisation.[[[[25].

Le changement de statut des îles Marshall a eu un impact majeur sur la ratification du traité. L’élévation du niveau de la mer est une menace directe pour l’archipel du Pacifique, troisième pavillon de la marine marchande internationale. Les Îles Marshall, comme l’Australie et l’Union européenne, appellent à un accord contraignant, tandis que les États-Unis, l’Arabie saoudite et le Brésil appellent à des objectifs moins ambitieux.[[[[26].

Les enjeux sont élevés; le transport par conteneurs représente 90% du commerce mondial, soit 11 milliards de tonnes. Selon ISEMAR, le commerce maritime a doublé en 20 ans[[[[27]. Le secteur pourrait représenter 17% des émissions mondiales de CO22 en 2050, alors qu’il est actuellement de 2,7%. Selon un rapport de l’OCDE, les technologies existantes pourraient réduire les émissions de CO2 du transport maritime d’ici 2035[[[[28].

C’est un élément important de la sécurité maritime car les navires sont souvent isolés et les versements d’aide peuvent prendre des heures, voire des jours, si les conditions météorologiques sont très mauvaises. Trend est un système d’information côtier et marin intégré qui utilise le radar côtier, le sémaphore et le suivi par satellite pour identifier les risques et menaces maritimes en temps réel.[[[[29].

Le projet SisMaris (lancé en octobre 2009) détecte presque en temps réel automatiquement[[[[30]et sur une large zone maritime « Comportement suspect des navires »[[[[31] identifier dès que possible les menaces ou les risques humains, économiques ou environnementaux[[[[32].

  1. a b et chttp://www.atlantico.fr/decryptage/transport-maritime-marche-insoupconne-qui-pese-plus-lourd-que-aeronautique-et-telecoms-florent-detroy-725479.html
  2. http://unctad.org/en/PublicationsLibrary/rmt2012_en.pdf
  3. (dans) ITF Transport Outlook 2015, Éditions OCDE, , p. 22
  4.  » Les ports maritimes au cœur de la mondialisation « , sûr Documents française.fr, (entendu 17 octobre 2016).
  5. Base de données de la CNUCED (site Web)
  6. (Fr) 2007 Maritime Transport Research, Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement
  7.  » Transport maritime: la reprise continue d’être entravée par l’offre excédentaire de navires et la baisse des tarifs de fret « , La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, (entendu 17 juillet 2011)
  8. Pour plus d’informations, voir [PDF]Ce document.
  9. Voir une étude détaillée au NVOCC. http://cedricbernat.wordpress.com/2010/03/25/contrats-speciaux-du-commerce-maritime-un-contrat-proche-de-la-commission-de-transport-le-contrat-de-non- utilisation de navires-transporteur-commun-nvocc /
  10.  » http://www.gbnews.ch/portraits/portraits-entreprises/shipping-la-suisse-tire-son-epingle-du-jeux « (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire?)
  11. http://www.meretmarine.com/fr/content/cma-cgm-bons-resultats-et-accord-de-principe-sur-la-restructuration-de-la-dette-0
  12. http://www.journaldunet.com/economie/magazine/dossier/le-business-de-la-croisiere/4-armateurs-dominent-le-marche-mondial.shtml
  13. Rapport de l’ONU, publié à la mi-février 2008 au Royaume-Uni. Il fournit un calcul plus détaillé, prenant en compte la quantité et la qualité des carburants vendus pour le fret dans le monde, le type de moteur et le temps passé à naviguer.
  14.  » Planétoscope – Statistiques: Émissions de CO2 du transport maritime mondial « , sûr www.planetoscope.com (entendu 17 mars 2017)
  15. 541 MteqCO2 a été publié au total en France en 2006 par MIES (Lien « Copie archivée » ((version 7 mai 2008 dans les archives Internet))
  16. L’aviation émet 650 millions de tonnes d’équivalent CO par an2 (source, reçue le 23 avril 2008)
  17. source: Accès à la base de données AcidRain le 8 mai 2008
  18. CleanTech (2015) Construction navale: vers des bateaux zéro carbone? publié le 23 septembre 2015, licence 2015-10-24
  19. Claudia Cohen, « Carburants: pourquoi les avions et les bateaux échappent aux taxes », Le Figaro, 16 novembre 2018, lire en ligne
  20. Les émissions du transport maritime tuent des milliers de personnes chaque année, Euractiv, 11 juin 2015.
  21. «Pollution atmosphérique non durable dans les transports maritimes», France Nature Environnement, 2015, lire en ligne
  22. En Corse, résidents et touristes victimes de la pollution de l’air par les navires, France Nature Environnement, 25 juillet 2018.
  23. Les premiers navires de croisière au GNL seront bientôt en mer, Les Échos, le 13 septembre 2018.
  24. (En Go)  » Un organisme des Nations Unies approuve la stratégie sur le changement climatique pour le transport maritime « , sûr www.imo.org, (entendu 29 octobre 2018)
  25. Transparence Internationale e.V. » La mauvaise gouvernance de l’administration maritime des Nations Unies retarde l’action contre le changement climatique  » https://www.transparency.org/news/pressrelease/weak_governance_at_un_shipping_agency_delaying_action_on_climate_change, (lire en ligne)
  26. Loïc Chauveau  » Le navire marchand finira par s’engager à limiter ses émissions de gaz à effet de serre  » https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/la-marine-marchande-va-enfin-limiter-ses-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre_123120, (lire en ligne)
  27. Paul Tourret  » 20 ans de livraison. Analyse des changements majeurs  » ISEMAR, (lire en ligne)
  28. Forum international des transports  » Réduire les émissions de CO2 du transport maritime – la voie vers un transport maritime décarboné d’ici 2035  » OCDE, (lire en ligne)
  29. MOREL M., LITTAYE A., SAUREL C., PROUTIERE MAULION G., NAPLES A., VALLES S. (2009). Sécurité maritime: traiter et vérifier les menaces et les risques en mer Complexité et gestion de l’information dans les grands systèmes critiques, revues SEE / CNRS, 11 s
  30. MOREL M., GEORGE J.-P., LITTAYE A., JANGAL F., NAPLES A., GIRAUD M.-A., LEBREVELEC J. (2008). ScanMaris: Détection automatique du comportement inhabituel des vaisseaux. 3AF Conférence internationale: l’Europe et la transformation de ses forces 5-5. Février 2008, Paris.
  31. LITTAYE A., MOREL M., BONNOT A., NAPLES A., GEORGE J.-P., GIRAUD M.-A., JANGAL F., BOTALLA A.M. (2008). Transport maritime: détection d’un comportement anormal des navires. Septième journée scientifique et technique du CETMEF, 8-10 décembre 2008, Paris.
  32. Morel M (2009) SisMaris: système maritime et de surveillance pour identifier le comportement des navires suspects. Lors de la première Conférence côtière et maritime méditerranéenne CM (Partie 2, pp. 261-264)

Articles Liés[[[[Éditer | changer le code]

Liens externes[[[[Éditer | changer le code]

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*