Économie Coronavirus: bateaux amarrés, avions cloués au sol … la crise cause des dégâts à l’industrie du tourisme, qui continue de frapper


Les armateurs et les compagnies aériennes se préparent à reprendre des activités quasi normales. Mais il existe de nombreuses incertitudes et d’énormes dégâts financiers

Auteurs: Jean-Luc Crozel, Marguerite Dégez, Philippe Gallini

Des bateaux de croisière amarrés dans le port de commerce de Marseille et n’attendent pas actuellement de passagers dans des cabines désespérément vides; aéroports tranquilles d’où ne décollent plus d’avions, à l’exception des vols d’urgence et du ciel sans autre pollution: Covid-19 a également bloqué un certain nombre de secteurs qui construisent notre économie en provoquant la fermeture des gens, et non des moindres. Le transport maritime, le transport de marchandises étant toujours en mesure de fonctionner; le tourisme, qui stagne depuis le 16 mars suite à la fermeture des frontières et de toutes les installations jugées nécessaires; à la suite de l’aviation, que les entreprises

Tu as toujours 96% lis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*