La boutique en ligne explose


Presque partout dans le monde, de plus en plus d’achats se font en ligne. Et les conséquences pour l’environnement sont dévastatrices.

Cette infographie a été publiée le 20 mai Temps examine, d’une part, le commerce électronique mondial (et son développement en Allemagne) et, d’autre part, l’impact de ce type d’achat sur les émissions de gaz à effet de serre. Et nous trouvons tout en ligne: de la nourriture aux appareils électroménagers, en passant par les cosmétiques ou les médicaments. Surtout lors d’une épidémie.

Bien qu’en 2019, près d’un tiers de la population n’a jamais passé de commande en ligne, un quart l’a fait au moins une fois par mois. Le commerce électronique concerne particulièrement les émissions de gaz à effet de serre pour plusieurs raisons. Ils concernent un mode de livraison basé sur les combustibles fossiles, en particulier dans les pays où le «dernier kilomètre» n’est pas atteint de manière décarbonée, comme le vélo ou la marche; mais aussi au fait que très souvent le colis retourne à l’expéditeur et va dans le sens inverse ou que le colis ne convient pas.

Vous pouvez trouver des liens vers des sources sur Temps en ligne (Zeit.de/wq/2020-22)

La source

Il s’agit d’une publication de référence allemande, une autorité outre-Rhin. Ce journal (très) grand, haut de gamme et exigeant, représentant l’analyse politique et l’information, diffère également du modèle et de l’iconographie très convoités. Tolérant et libéral, il

[…]

Lire la suite

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*