La livraison du colis La Poste a été critiquée dans un nouveau rapport


Dans nouvelles recherches sur le sujet, source d’actualités publiques France Info a indiqué que le compte client de La Poste sur le réseau social Twitter, @lisalaposte, traite un flux quasi constant de réclamations et de questions sur les pratiques de livraison des colis.

Il a parlé à plusieurs utilisateurs et employés mécontents pour plus d’informations.

Les problèmes les plus courants sont les colis gravement endommagés; les emballages laissés dans des endroits inappropriés, comme des poubelles et des paillassons « sous »; et les tracts «tu étais parti» ont été postés dans les boîtes aux lettres sans que la sonnette ne soit lancée, malgré le fait qu’il y avait quelqu’un dans la maison à l’époque.

Un nombre important a déclaré que le colis n’était tout simplement jamais arrivé. Il semble que les problèmes concernent les adresses dans les zones rurales et les grandes villes.

Paquets manquants

Un utilisateur qui a déménagé dans le 11e arrondissement de Paris a déclaré France Info depuis qu’il a emménagé dans la région en août de l’année dernière, les colis ont été laissés «devant le bâtiment» ou «coupés dans ma boîte aux lettres».

Au moins sept colis ont disparu au total, a-t-il déclaré, ce qui l’a contraint à arrêter complètement les achats en ligne. Il a dit: « Je suis fatigué, je suis fatigué. Je suis devenu paranoïaque et je me demande si je manque des choses importantes.

«J’ai l’impression qu’ils se moquent de moi. Vous payez pour le service public, mais vous ne recevez rien en retour. Je pense que c’est à la fois un problème d’organisation et un employé paresseux du courrier. « 

Un utilisateur de Montpellier a déclaré que trois colis avaient été perdus récemment, pour un total de 150 € – bien que les données de La Poste montrent qu’ils ont été « livrés ».

Il a dit: «Ils m’ont dit que quelqu’un avait signé pour eux, mais je savais que ce n’était pas moi. Je pense que c’était peut-être un voisin parce que je n’étais pas impliqué à l’époque. Je ne reçois jamais de gros paquets et rien ne change. Les magasins en ligne ne me remboursent pas [either]. « 

Maintenant, il essaie de déposer une demande d’indemnisation pour les fonds perdus auprès de La Poste.

Biens endommagés

Un autre utilisateur a dit France Info que même lorsque les paquets arrivent, ils sont souvent mal traités et arrivent endommagés.

En tant que sculpteur vivant à Lyon, il envoie de gros colis avec des œuvres d’art à des clients payants et déclare qu’il est en conflit constant avec La Poste sur les notifications de colis déjà ouverts, cassés ou perdus.

Il a déclaré: «Le temps que je passe à discuter avec La Poste peut être consacré à travailler. C’est épuisant. Il est logique que les postiers subissent des pressions pour « aller vite ». Je ne les blâme pas, je blâme les méthodes des employeurs plus loin dans la hiérarchie. Le problème est plus grave.

« Il y a clairement une politique d’entreprise qui n’est pas exactement chaleureuse pour les clients et les employés. »

Objets volés

Un autre utilisateur vivant à Paris a déclaré qu’il ne recevait jamais de colis dans sa maison individuelle, et reproche à la culture d’entreprise.

Il a dit: «Ils [La Poste] recrute des gens de l’extérieur et ils n’ont pas de culture d’entreprise. Je paie le service pour qu’il arrive à ma porte, et jamais.

«Les employés paniquent. Ils bipent [the main building door] et partir sans chercher un appartement, bien que je leur explique clairement où aller. Vous voyez parfois jeter des paquets à l’écart, ils sont tellement occupés. Ils font n’importe quoi, et ça a l’air. « 

L’immeuble est maintenant obligé de faire apparaître un « petit message » à l’entrée avec un portier et plusieurs personnes triant les lettres et les colis, mais l’utilisateur lui-même a dit qu’il était simplement « revenu acheter à l’ancienne » dans de vrais magasins plutôt que dans une boutique en ligne «  » pour éviter le stress  » .

Un utilisateur a récemment tweeté que son Apple Watch avait été volée lors de son envoi avec le service Colissimo, même si le colis montrait qu’il avait été livré en toute sécurité. Il a qualifié le service de « gênant » et a dit « je veux récupérer l’argent ».

Explosion des numéros de colis

La Poste est le plus grand service de livraison de colis en France. Selon les chiffres des autorités postales de régulation, le service Colissimo a livré 335 millions de colis en 2018.

Cela représente plus de la moitié de tous les colis urgents (non envoyés par un service de messagerie externe) et représente un bond de 68% par rapport aux chiffres des petits colis de 2013.

Selon La Poste, elle garantit la livraison de plus d’un million de colis par jour et jusqu’à 2,8 millions de colis en fin d’année le vendredi noir et la période de Noël.

Selon les chiffres, 87,5% des internautes achètent en ligne.

Vous n’êtes plus un «service public»?

La Poste affirme vouloir « rester numéro un » de l’offre d’emballages français. Philippe Dorge, directeur général des services de colis, a déclaré qu’il avait pour objectif de « livrer plus de colis plus rapidement ».

Mais un travailleur inconnu, qui a travaillé sur la route rurale depuis 10 ans, a déclaré France Info que cet objectif est venu au détriment d’un bon service.

Il a déclaré: «En dix ans, La Poste s’est désintégrée. Dans le passé, le service était élevé, ce que je considère comme exceptionnel, mais qui a disparu au cours des trois dernières années. L’idée de service public n’existe plus. « 

Il a blâmé la mauvaise organisation et a déclaré que l’entreprise s’était tout simplement «débarrassée d’elle» [proper] postiers ».

Au lieu de cela, le groupe DPD, comme une partie du groupe La Poste, qui comprend également le package Chronopost, ramasse le laxisme.

Il a déclaré: «Même nous, nous ne savons plus si ces colis Chronopost passent directement par un employé des postes ou par un service de messagerie externe. [La Poste] a tout changé. Ils allongent nos itinéraires. Mais les clients ne le savent pas. La première personne qu’ils voient est un facteur ou une femme. « 

Ce travailleur a maintenant un itinéraire de 95 kilomètres dont les algorithmes sont «chronométrés», a-t-il dit. Il doit parfois livrer 40 à 50 produits par jour.

Selon lui, cette pression du temps peut conduire à la non-livraison des colis, au manque de sonnettes ou au recours par les travailleurs à de mauvaises méthodes de livraison – «car ils n’ont plus le temps, même s’ils savent qu’ils ne sont pas autorisés [to do that] ».

Il a dit: « Les patrons s’en moquent, ils disent: » Eh bien, le client l’obtient demain. « Le service a disparu. J’essaie d’être un facteur à l’ancienne et je suis juste heureux de faire mon travail. Mais 80% de mes collègues ne peuvent plus le prendre. ils nous disent que nous n’avons pas le droit de dévier, car si un accident se produit, nous l’avons. Nous prenons des risques tous les jours. « 

Il a ajouté que les nouveaux employés sont simplement formés pour conduire plus vite et conduire à des erreurs.

«Promotion» des forfaits?

La Poste fait actuellement appel à des sous-traitants tels qu’Amazon, FedEx et DHL pour transporter des colis supplémentaires sur les derniers kilomètres jusqu’au domicile des personnes, en particulier pendant les périodes très chargées.

Les employés de La Poste peuvent distribuer jusqu’à 100 colis par jour, mais les sous-traitants peuvent en avoir jusqu’à 250, ce qui entraîne des assauts et des erreurs.

Selon les syndicats d’Île-de-France, 75% des « livraisons de colis » de La Poste sont effectivement effectuées auprès de sous-traitants qui sont payés pour le colis livré, pas un jour ouvrable « .

France Info a vu un accord de sous-traitance en vertu duquel les employés sont payés 1,47 € pour chaque colis livré, mais reçoivent une amende de 4,36 € pour chaque jour de retard dans le colis.

Thierry Lagoutte, représentant des postiers et des syndicats du SUD-PTT, a déclaré: «Tout le monde sous-traite la livraison de colis, par exemple en Ile-de-France c’est 80% à La Poste, 90% à Chronopost et [online retail giant] Amazon représente 95%. « 

Il en résulte que les travailleurs «laissent les colis sur les boîtes aux lettres» sous les paillassons et laissent les colis signés dans les boîtes aux lettres … en raison de la pression de ce système ».

Lagoutte a ajouté: « C’est l’un des plus gros problèmes: le dogme du paiement des » frais de port « , ce qui signifie que le sous-traitant n’est pas autorisé à retourner en stock dans n’importe quel colis. »

Cependant, La Poste affirme que ces chiffres sont incorrects.

Ils ont signalé en juillet 2019 Agence des médias français: «En utilisant ces [sub-contractor] les professionnels ne représentent que 20% des colis livrés sur la France. « 

La déclaration est intervenue lors d’un procès dans lequel La Poste a finalement été condamnée à une amende de 120 000 € pour travail illégal à la suite du décès d’un employé des postes employé par sa filiale Coliposte dans un cas de noyade accidentelle en 2012.

Des règles de livraison claires

De mauvaises transactions de livraison continuent de se produire, bien qu’il existe des règles claires pour la livraison des colis.

Par exemple, les employés ne sont pas autorisés à laisser des colis dans des boîtes aux lettres nécessitant une signature à la réception. Ils ne sont pas non plus autorisés à laisser des colis signés à leurs voisins, sauf autorisation préalable.

Les employés ne sont pas non plus autorisés à laisser des colis dans un lieu public ou dans la rue, même dans un escalier ou une entrée, ni à «forcer un colis à rentrer dans une boîte aux lettres». Ils doivent monter à l’étage s’ils sont livrés à des appartements ou des immeubles qui ne sont pas au rez-de-chaussée, les règles stipulent également.

Quand contacté France Info La Poste a déclaré dans le cadre de son rapport que chaque client a le droit de réclamer une compensation pour d’éventuels problèmes de livraison.

Il a également déclaré que ce n’était pas le seul service de colis à rencontrer des problèmes et a utilisé Amazon comme autre exemple.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*