La Méridionale est en route pour le Maroc depuis Marseille



Sans la suspension de l’accord de labour «Girolata» avec GNV, ce service débuterait fin octobre ou début novembre. « Il n’y a pas de ligne ropax entre Marseille et Tanger. La traversée de 36 heures et la fréquence élevée offerte sont une alternative significative et sûre au voyage à 100% pour les expéditeurs et les transporteurs routiers via Algésiras. Notre recherche montre qu ‘ » il existe un marché du passager, surtout en été, et du fret La ligne serait en équilibre à partir de 2021. L’objectif est une part de marché d’environ 5% pour le fret et 2% pour les passagers dans le Grand Sud de la France-Tanger.

Une année très difficile

La Méridionale est à la recherche d’un autre vent dans sa Corse troublée en raison de son service historique. Lors de la présentation des résultats annuels du dernier exercice 2019, Stef a prévenu que 2020 serait « difficile et complexe » pour sa filiale maritime. Le rapport semestriel commenté par Stanislas Lemor le 4 septembre a confirmé ces craintes.
Pour le leader du groupe Stef, « La Méridionale a accumulé des effets négatifs: le mouvement social du 20 janvier environ, la réduction du périmètre des activités de Propriano et Porto-Vecchio, la réduction des fréquences fixées lors de la détention et de la suspension. De mars à juin, la charte » Girolata « de GNV pour cause de crise sanitaire ». Les ventes de la société de 23 millions d’euros (millions d’euros) ont diminué de 56%. Le nombre de voyages a diminué de 57%, le trafic passagers a diminué de 72% et le fret a perdu 80% de son volume. En termes de résultat opérationnel, il est passé d’un bénéfice de 1 million d’euros à une perte de 16 millions d’euros.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*