Le Secours populaire réorganise sa distribution de colis


La solidarité émerge de Covid-19

Comme de nombreuses personnes, des bénévoles du Secours populaire de Saran ont été arrêtés par le procureur à la mi-mars. Bien qu’il fût nécessaire de modifier les règles de distribution, la Fédération des Départements a organisé la distribution de colis alimentaires dans toute la métropole d’Orléans avec des points de vente et des livraisons à domicile, en évitant au maximum les contacts. Cela n’a pas empêché le président Nicolas Jaffré de contracter la maladie.

Moins d’argent,
plus de bénéficiaires

À Saran, la présidente Josette Poirier a immédiatement offert des stocks de magasins locaux au syndicat. De même, il leur a donné ses coordonnées pour organiser le transport des aliments. Puis, à partir de mai, nous avons dû penser à une nouvelle façon de distribuer l’aide alimentaire. Les bénéficiaires ne commerceront plus. Ils viennent sur demande, restent à l’extérieur et récupèrent les emballages confectionnés par des bénévoles (poulet, fruits et légumes, lait, yaourt …) sur la base des informations fournies lors de l’inscription: personnes dans le ménage, milieu alimentaire, besoins spéciaux …

Dans le passé, chaque bénéficiaire a fourni une petite compensation lors de la prise d’aide alimentaire. Dès que nous limiterons les contacts, cette participation sera supprimée. Mais cela signifie que l’association n’a plus cet argent.

De plus, le nombre de personnes aidées a considérablement augmenté. Nous sommes passés de 80 foyers à 90, soit plus de 230 personnes. Et c’est toujours un choc pour toutes ces personnes de demander de l’aide, même si elle est offerte avec tact et générosité.

Pour Josette Poirier, «le problème en ce moment est le manque de dialogue. Nous donnons des forfaits, mais les gens doivent parler. Avant, nous pouvons prendre le temps d’une conversation privée. Il y avait même une aide psychologique. Même pour nous, cette activité impersonnelle est très frustrante. La collecte est également compliquée car il est gênant de demander de l’aide lorsque tout le monde est en difficulté.  »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*