Les expéditeurs prennent la livraison du fret maritime au sérieux


La résilience des chaînes d’approvisionnement nationales pendant la crise sanitaire de Covid-19 est en contradiction avec la fragilité émergente au niveau international. Plus de 90% des expéditeurs interrogés par Eurogroup Consulting et AUTF dans le premier baromètre conteneurs et port ont indiqué avoir été touchés par la pandémie. Lors de l’accouchement, 77% pensaient que la qualité du service des armes s’était détériorée. Une détérioration de la qualité s’est également fait sentir dans 62% des ports et dans 64% des ports avant et après port.

Pour y remédier, 23% ont fait appel à d’autres compagnies maritimes, 38% à partir d’autres ports et 33% ont transféré des sociétés de transport et / ou des modes de transport vers leurs liaisons amont et aval. Ces décisions peuvent s’avérer durables, car 27% prévoient de modifier leurs achats en termes de société, de port et / ou de pré et post-effort à la post-stratégie de Covid.

« Attentes fondamentales »

Les réponses recueillies auprès d’une cinquantaine de représentants de l’industrie agro-chimique et des distributeurs reposent sur une double concertation: l’une après la livraison, l’autre suite à un conflit social dans le cadre d’un projet de réforme des retraites en janvier-février 2020. « Le calendrier de ces négociations peut avoir affecté les réponses » reconnaît Jean-Michel Garcia / AUTF.

JPEG - 64,2 ko

Dans ses composants de navire, le panneau utilise la plupart des lignes de navire CMA CGM, Maersk Line et MSC. Trois principaux critères guident les achats: les taux de fret (et leur stabilité), les capacités de chargement et les temps de transport. Des améliorations sont attendues dans ces domaines ainsi que la surveillance et la traçabilité des flux ainsi que la disponibilité des conteneurs. Si les expéditeurs interrogés reconnaissent que les entreprises ont fait des progrès en termes de stabilité financière et de durabilité, l’écologie ne sera pas incluse dans leurs critères d’approvisionnement.

Dunkerque fait référence à

JPEG - 13 ko

Des portions du baromètre indiquant les ports font d’Anvers le premier à être utilisé par le panel, suivi par HAROPA, Marseille-Fos, Rotterdam et Dunkerque. Sans détermination volumétrique  » 68% utilisent plus de trois ports et 93% utilisent au moins un port français. « . Par ordre de priorité, la prestation de services maritimes, les coûts et le bon déroulement des opérations guident ce choix de port. Sur cette base, 67% des panels sont satisfaits des implantations portuaires françaises; La paume face à Dunkerque a salué la qualité et la fiabilité du service par rapport à HAROPA et Marseille-Fos, dont les grèves de décembre et janvier sont toujours à l’esprit. Sans surprise, les domaines de progrès dans les ports sont concentrés « Circulation fluide des marchandises, réception des navires, manutention des marchandises et transparence des coûts ». Les critères liés au développement durable sont à nouveau considérés comme une priorité.

JPEG - 18,4 ko

En termes d’itinéraires avant et arrière, 63% du panel préfère un raccordement routier ou fluvial (29%) et une voie navigable (6%) en face de la route. L’intérêt des expéditeurs interrogés pour le transfert modal était de 44%: 26% pour le transport ferroviaire, 18% pour les voies navigables. Les critères de sélection mentionnés pour le routage des ports avant et arrière sont « Coûts, temps de transport et disponibilité des infrastructures ».

prescripteurs autorisés

Le baromètre identifiera éventuellement le nombre d’utilisateurs que ces expéditeurs préfèrent. 88% de son service achats transports en France utilise principalement six incothermes: FOB et CFR pour les importations, FCA, CFR, CIP et CIF pour les exportations. Leçon deux: Un plat sec est le plus courant. Qu’il manque ou non un représentant de la Commission (73% des panels interrogés), la plupart des expéditeurs déclarent avoir choisi ou dicté des armements et un port. Avant et après les itinéraires, le choix du transporteur et du mode est davantage laissé aux représentants.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*