Location de voiture en vacances: toujours un moyen de transport viable?


Malgréune certaine conscience écologique s’est développée pour les vacances, la location de voitures est toujours un choix populaire, en particulier pour les clients des lieux. Dernièrement c’est une situation pandémique ce qui incite les Français à utiliser la voiture pour des vacances. Cependant, son impact environnemental reste un problème car c’est toujours un transport polluant, que ce soit en vacances ou dans la vie de tous les jours. cependant, les entreprises s’adaptent aux enjeux environnementaux comme les compagnies aériennes et fournir des services durables.

Liberté de voyager

Généralement, Une voiture de location est toujours populaire vacanciers, en France ou à l’étranger. Grâce au permis de conduire international, conduire à l’étranger est devenu facile. Plus, concurrence intense dans le secteur laisser les clients trouver prix bas.

Plus important encore, une voiture en vacances offre aux passagers une grande liberté de mouvement contrairement aux transports en commun, où les horaires peuvent être contraignants. Alors, voyages en camionnette deviennent de plus en plus populaires, en particulier pour les longs séjours. Dans certains pays, manque d’infrastructure oblige les passagers à louer une voiture pour explorer la région. C’est comme ça des îles telles que l’Islande, la Réunion ou l’Australie où les routes sont plus développées que le réseau ferroviaire. Cet été, la voiture semble être la meilleure solution pour propager le virus. Il encourage voitureparce que cela permet respecter la sécurité sanitaire, maintenir la distance sociale.

Location de voiture, incompatible avec le tourisme responsable?

La pollution automobile reste un gros problème. Ce moyen de transport est dans le pays d’originepollution atmosphérique et pollution sonore importantes. Selon les chiffres de l’UE, la voiture représente presque 60% des émissions en raison du transport routier sur le continent.

Cependant, l’industrie de la location de voitures n’est pas à l’abri des changements écologiques et de la mise en œuvre d’une politique environnementale. En décembre 2019 droit de la mobilité (LOM) permet la réorganisation du trafic dans toute la région. Les entreprises en particulier doivent être directement concernées jusqu’à 20% des voitures à faibles émissions seront renouvelées dans leur flotte de véhicules, d’ici 2022. Cependant, les entreprises françaises et étrangères avaient déjà amorcé le changement avec l’introduction initiatives de promotion de l’environnement. Voitures électriques et hybrides sont de plus en plus disponibles à la location. Certaines compagnies aériennes, comme Europcar, comme les compagnies aériennes, facturent des compensations de carbone. Dans le même principe que la substitution du carbone, comportement responsable aide à réduire l’impact du voyage. Utiliser une voiture pour les déplacements nécessaires est une attitude à adopter.

Malgré tous ces changements, la voiture est en fait un moyen plus polluant que les transports en commun. Si les entreprises sont des sociétés de location les lois et les initiatives pour changer le secteur sont logiquement poursuivies dans les années à venir vers un service de voiture verte.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*