reprise assez soignée


En plus de quelques sueurs, la règle de la distance sociale s’applique. La fin du mois de mai pourrait être plus difficile.

Jeudi sur la ligne 13 du métro parisien à la station Saint-Denis-Porte-de-Paris.
Jeudi sur la ligne 13 du métro parisien à la station Saint-Denis-Porte-de-Paris. Jean-Christophe Marmara / JC MARMARA / LE FIGARO

Six minutes en train de banlieue jusqu’à la gare Saint-Lazare. Et un long voyage sur la ligne 9 du métro. Astrid a démarré les transports publics jeudi à 8h00 pour la première fois en deux mois. « Ça s’est bien passé, dit ce résident le plus détendu. Comme il n’y avait pas beaucoup de monde, j’avais toujours beaucoup d’espace autour de moi.« 

En effet, dans les provinces de Paris, comme Paris, la fameuse distance sociale est largement respectée dans les trains, métros, tramways et bus depuis le 11 mai. Le plus souvent, il y avait environ un mètre entre les passagers. « Il n’y avait pas de congestion ou de foule redoutée dans ces véhicules lorsque l’endroit était le soleil.R deux étaient généralement condamnés« Synthèse de Bruno Gazeau, président de l’Association nationale des usagers des transports (FNAUT).

Jusqu’à présent, la situation est sous contrôle, car le taux de participation n’est que de 15 à 20%, tandis que notre offre a augmenté de 70 à 80%.

Thierry Mallet, PDG de Transdev

Une satisfaction globale qu’il ne faut pas oublier quelques sueurs: Lundi matin, il y avait beaucoup trop de monde dans le train Creil-Paris dans les Hauts-de-France.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75%
Découvrir.

Commande: 1 € le premier mois

révocable à tout moment

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*