Strategic Transport, Season 249 (or 250?): Survey on Oversized Freight: Lines of Defense


Quand on apprend que dans le domaine du transport de marchandises surdimensionné, « une étude est en cours avec la direction générale de la défense (DGA) pour évaluer les besoins de cette région » et que « cette étude intègre un volet coopération avec notre partenaire allemand » …

Ceci est dit dans une réponse du ministère des Forces armées au directeur adjoint François Cornut-Gentille.

Tight FCG avait interviewé le ministre des Forces armées en décembre dernier sur le trafic aérien de fret militaire surdimensionné. Il me l’a rappelé « Les troupes françaises utilisent des avions de transport tant pour la projection aérienne que pour leur maintenance Antonov AN-124 capacité de transporter une cargaison surdimensionnée. Ces avions ont été conçus il y a plus de 30 ans et leur production a été suspendue. Par conséquent, le risque de vieillissement est réel. En raison de ce risque, la Russie a lancé le programme successeur SLONAr-124. Au nom de l’autonomie stratégique, la France ne peut se permettre de compter sur la Russie ou même l’Ukraine pour se doter d’un tel appareil. « 

En outre, il avait demandé au Ministre de clarifier les intentions du gouvernement de mettre en œuvre le programme national ou en coopération avec des avions cargo militaires surdimensionnés.

Voici le texte de la réponse du ministre:
« La capacité de transport stratégique du patrimoine culturel souffre actuellement d’un déficit.
Cependant, cette capacité augmentera progressivement avec l’arrivée des avions de transport et de livraison Multi Role Transport and Tanker (MRTT). Ils forment le cœur de la capacité des avions commerciaux stratégiques (ATS), qui comprendra en 2028 une série complémentaire et cohérente de 35 A400M et 15 MRTT. Fin 2019, 16 A400M et 2 MRTT étaient employés par les forces armées. Cette augmentation des capacités nationales sera complétée par une offre accrue grâce à la coopération européenne, notamment par le biais de l’Agence européenne de gestion du transport aérien et du Centre européen de coordination de la mobilité. Nos partenaires verront également leurs flottes MRTT et A400M augmenter.
Cependant, la France ne possède pas « Grands cargos » capables de transporter un petit nombre de matériaux de dimensions excessives (citerne Leclerc, chariots élévateurs …) mais pour lesquels la nécessité du transport aérien n’est pas toujours démontrée. Sauf urgence particulière, le transport de ce type de matériel par voie maritime est systématiquement recommandé. Ces avions permettent également d’intensifier le déploiement dans des conditions météorologiques limitées (chargement jusqu’à 10 conteneurs sur l’A4 contre 2 et simplification du transit, ce qui nécessite moins de personnel). Les seuls avions «cargo surdimensionnés» aujourd’hui sont les An124 et C5. D’autres vecteurs (C17, Beluga, voire A380) fournissent ou pourraient fournir une capacité supplémentaire mais ne répondent pas au strict besoin de fret surdimensionné.
Une étude est en cours avec la direction générale des armements (DGA), qui n’exclut pas d’éventuelles pistes, afin d’évaluer les besoins dans ce domaine. Cette étude comprend un volet collaboration avec notre partenaire allemand. « 

N’exclut aucune chanson, cela signifie considérer:
Ne faisons rien
(b) une estimation que le besoin diminuera et que les actifs seront suffisants
c) espérons que nos alliés seront en mesure de répondre à la présence chaque fois que nous avons un besoin urgent de prévoir des cargaisons surdimensionnées
(d) poursuivre l’affrètement au risque de déceptions préexistantes
e) créer une capacité héréditaire tricolore
(f) créer conjointement une capacité successorale

Question secondaire: pourquoi rechercher avec la DGA? L’EMA a besoin de savoir, j’en suis sûr.

Besoin d’une nouvelle question FCG? Faisons-lui confiance car il n’a jamais d’imagination (certains parlent même d’un «mauvais esprit»).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*