Transport routier – professionnels


L’entreprise doit disposer d’un capital et de réserves suffisantes pour chaque véhicule utilisé chaque année: la capacité économique requise varie en fonction du poids maximum autorisé (PMA).

Capacité économique à payer aux transporteurs routiers

Poids maximum autorisé (PMA)

1Est véhicule d’occasion

Pour chaque véhicule supplémentaire

Métropole

> 3,5 tonnes

9 000 €

5 000 €

€ 1,800

900 €

Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion ou Mayotte *

> 3,5 tonnes

6 000 €

3 000 €

600 €

600 €

* à condition que le transport soit limité au seul établissement dans lequel l’entreprise est établie.

En l’absence de fonds propres et de réserves suffisantes, une entreprise peut fournir le même montant de garanties qu’une ou plusieurs institutions financières ont fourni à l’entreprise en garantie. Mais ces garanties ne devraient pas représenter plus de 50% capacité financière requise.

Les possibilités de financement seront indiquées dans la demande d’autorisation d’exercer la profession initiale et seront accompagnées d’un formulaire technique (cerfa n ° 11416 * 04) et de tous les documents certifiés certifiés ou certifiés par un commissaire aux comptes, un comptable, un centre de gestion agréé ou une association administrative et comptable.

Un visa d’auditeur n’est pas obligatoire pour les start-ups.

L’entreprise doit soumettre annuellement dans les six mois suivant la fin de l’exercice Dreal à laquelle il appartient, un dossier fiscal certifié approuvé ou certifié par un commissaire aux comptes, un commissaire aux comptes, un centre de gestion agréé ou une association administrative et comptable.

Une entreprise qui déclare appartenir au secteur du transport routier dans sa déclaration de revenus n’est pas tenue de déposer un dossier fiscal.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*