Transport routier, vigilance des activités agricoles


Lorsqu’une entreprise transporte des marchandises qu’elle a produites, transformées ou acquises au cours de ses opérations, elle effectue des transports «pour son propre compte». En revanche, lorsqu’une entreprise effectue des transports pour le compte d’autrui, elle doit se conformer à la réglementation de la profession du transport routier.

La réglementation du transport routier permet aux exploitations d’effectuer des transports pour le compte d’autrui sous certaines conditions sans avoir à s’inscrire au registre des transports. Ceci s’applique aux transports effectués dans un rayon de 100 km autour de la commune d’origine, à condition qu’ils soient effectués:
• au moyen de tracteurs agricoles, de machines agricoles automotrices et de véhicules ou de matériel remorqué pour les besoins de la ferme;
• Utilisation occasionnelle et gratuite de véhicules appartenant à la ferme au profit d’une autre.
En outre, le transport dans le cadre de groupements agricoles tels que Cuman est exempté d’enregistrement, à condition que:
• Les véhicules d’occasion appartiennent à un groupe ou à l’un des membres ou doivent être leur location;
• Les marchandises sont transportées à la ferme pour la production agricole;
• Le transport n’est qu’un accessoire et un complément aux activités du groupe ou de ses membres. En plus de ces cas, les agriculteurs et les coopératives qui fournissent des services de transport pour le compte d’autrui doivent être inscrits au registre des transporteurs.

Et pour les structures qui font du travail agricole et rural?

Dans le cadre de leurs opérations, ces structures fournissent des services à leurs clients agricoles. Les services sont variés, mais tous sont liés aux activités agricoles: semis, récolte, récolte, débroussaillage, déblaiement de fossés, etc. Le transport effectué dans ce cas, lorsqu’il est accessoire au travail effectué, répond à la définition. transport pour compte propre: l’inscription au registre des transporteurs n’est donc pas obligatoire. Lorsque le transport n’est plus nécessaire pour le travail à effectuer, l’entreprise doit se conformer aux règles de transport.

Quelles conditions sont inscrites au registre des transporteurs?

Une société demande l’enregistrement de trois conditions:
• l’intégrité professionnelle, qui nécessite l’absence de condamnation pour infraction aux règles de circulation, de sécurité et de santé au travail;
• des compétences professionnelles qui démontrent une compétence adéquate;
• Capacité financière pour garantir que l’entreprise dispose de ressources financières suffisantes pour mener à bien ses activités.

ASSURANCE DE SURVEILLANCE / RESPONSABILITÉ

La violation du code de la route annulera toute garantie. Les dommages causés lors de l’exercice (par ex. Destruction de marchandises transportées, infractions au code de la route, accidents physiques ou matériels) ne sont pas couverts par l’assurance normale de l’entreprise.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*